La semaine de travail de 35 heures en France



{{ mergefrom | 35 heures de travail | discuss = Discuter: 35 heures de travail en France # Proposition de proposition de budget | date = décembre 2017}}

La semaine de travail de 35 heures en France fait partie d’une réforme du travail qui a été adoptée en deux phases avec la loi «Aubry 1» en juin 1998 et la loi «Aubry 2» en janvier 2000. Ces réformes ont été réalisées sous le Parti socialiste . Premier ministre Lionel Jospin dont la priorité était de faire baisser le taux de chômage à un niveau record de 12,5%. [1] L’objectif était de favoriser la création d’emplois par le partage du travail. La durée légale précédente de la semaine de travail était de 39 heures, établie par François Mitterrand . La semaine de travail de 35 heures figurait dans leprogramme électoral de 1981du Parti socialiste , intitulé 110 Propositions pour la France, mais n’a pas été poursuivi en raison d’un mauvais état économique. [2]

Justification

Les deux objectifs de ces réformes du travail étaient les suivants:

  1. Créer de nouveaux emplois en rendant plus rentable l’embauche d’un travailleur supplémentaire, plutôt que de payer les heures supplémentaires du personnel actuel. [2]
  2. La poursuite de la démarchandisation des citoyens en diminuant le temps consacré au travail sans pour autant diminuer le niveau de vie. [2]

Mise en œuvre

Aubry 1 a été adopté en 1998. Il incitait les entreprises à passer volontairement à une semaine de 35 heures. Il l’a fait en offrant une réduction des charges sociales pour toutes les entreprises qui ont réduit leurs heures de travail actuelles des employés, et embauché des travailleurs supplémentaires avant janvier 2000. [1]

Aubry 2 a été adopté en janvier 2000. Il a abaissé légalement les heures standard travaillées par semaine de 39 à 35 pour les entreprises de plus de 20 employés. Les petites entreprises avaient jusqu’en janvier 2002 pour se préparer au changement. Les heures supplémentaires travaillées après 35 ans doivent être payées à la prime d’heures supplémentaires de 25% pour les 8 premières heures, puis à une prime de 50% pour chaque heure additionnelle. [1]

Les syndicats et les entreprises ont signé un accord pour négocier l’augmentation du salaire horaire afin de compenser la perte potentielle de revenu due au temps de travail décroissant de l’employé. Les syndicats voulaient s’assurer que les heures hebdomadaires réduites n’entraîneraient pas de réduction du revenu. [1] Leur slogan était “35 heures payées 39”. [2]

Afin de motiver les entreprises à faire des compromis avec les syndicats, le gouvernement a offert des remises de sécurité sociale à toutes les entreprises qui ont signé des contrats avec les syndicats acceptant une semaine de travail de 35 heures et des augmentations salariales. Une législation qui stipule explicitement que le revenu mensuel doit rester au même niveau s’applique uniquement aux travailleurs horaires. Pour aider les petites entreprises à faire la transition, le gouvernement a augmenté la limite annuelle des heures supplémentaires pour les petites entreprises et a fixé un taux plus bas pour les primes d’heures supplémentaires. [2]

Amendements

Le 22 décembre 2004, le Parlement français a porté de 180 à 220 le nombre maximum d’heures supplémentaires par an en vertu des lois Fallon. Ces réformes ont également réduit les réductions d’impôt sur les salaires accordées aux entreprises qui ont mis en œuvre la semaine de travail de 35 heures. [1]

Critique

Les entreprises ont des frais généraux comme la formation, le loyer et les taxes d’emploi qui ne s’ajustent pas aux heures d’ouverture. Ces dépenses jumelées à des salaires plus élevés font baisser le coût de l’embauche d’un travailleur supplémentaire, tout en augmentant le coût marginal d’un travailleur supplémentaire. [2]

Résultats [ edit ]

Le professeur Fabrice Gilles de l’ Université de Lille a étudié l’impact des lois Aubry. Il l’a fait en analysant les données sur le temps de fonctionnement de la Banque centrale française et les dossiers administratifs sur les accords de régulation du temps de travail du ministère du Travail. Il a constaté que le temps d’exploitation des immobilisations n’a pas diminué dans les entreprises de travail par quarts. C’est parce qu’ils ont réagi en augmentant l’intensité du travail de nuit et en ajoutant des heures supplémentaires supplémentaires. En fait, les entreprises de travail par quarts ont allongé les heures prévues pour préserver la production et accroître la productivité. Les entreprises qui ne travaillent pas par quart ont réduit leurs coûts d’exploitation. [1]

Il n’y a pas eu de hausse significative du cumul d’emplois en raison de la réduction des heures de travail à temps plein. [2]

Affaires courantes

Même avec les heures standard travaillées chaque semaine étant abaissée à 35, de nombreuses professions exigent beaucoup plus. L’association française du barreau (CNB) indique que 44% des avocats du pays travaillent 55 heures ou plus par semaine en 2008. Les travailleurs à temps partiel consacrent en moyenne 23,3 heures par semaine en France contre 20,1 en moyenne européenne. [3]

Après leur mise en œuvre, les réformes Aubry ont été créditées de la baisse du chômage et de l’expansion de l’économie, mais maintenant que le taux de chômage global approche les deux chiffres, d’autres réformes sont nécessaires. [4] En juillet 2017, le taux de chômage global en France est de 9,7% et le taux de chômage des jeunes est de 22%. [5] Cela a entraîné plus de 95% des grèves en France liées à la sécurité de l’emploi, aux retraites et / ou aux salaires. [6]

Références

  1. ^ Aller à:f Gilles, Fabrice. “ÉVALUER L’IMPACT D’UNE RÉGLEMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL SUR LE TEMPS DE FONCTIONNEMENT DU CAPITAL: L’EXPÉRIENCE DE LA SEMAINE DE TRAVAIL DE 35 HEURES”. Scottish Journal of Political Economy . 62 (2,).
  2. ^ Aller à:g Estevao, Marcello, Sa, Filipa. “La semaine de travail de 35 heures en France: Straightjacket ou amélioration du bien-être?” .
  3. Aller en haut^ Venturi, Richard. “Briser le mythe de la semaine de travail de 35 heures en France” . Récupéré le 2017-12-07 .
  4. Aller^ Chandler, Adam. “Au Revoir à la semaine de travail de 35 heures en France?” . L’Atlantique . Récupéré le 2017-12-07 .
  5. Aller^ ^ “Taux de chômage de la France” . tradingeconomics.com . Récupéré le 2017-12-07 .
  6. Aller^ Smith, Timothy B. “Coincé dans les rues: le travail français” . Journal des affaires internationales . 8 (1): 13-18 – via JSTOR.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *